Le Monde Tourne Fort

by Vincent Vallières

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Le Monde Tourne Fort via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 5 days

      $12 CAD or more 

     

  • Sheet Music

    Le temps passe
    Manu
    Juliette
    Tom
    Je pars à pieds
    Le repère tranquille
    Un quart de piasse
    Le bord de l’eau
    Café Lézard
    En attendant le soleil
    On va s’aimer encore
    Entre partout et nul part
    Le monde tourne fort
    Février
    ships out within 5 days

      $20 CAD or more 

     

1.
T’es partie avec une partie de moi Qui me manque vraiment T’es partie et depuis j’me demande J’vais continuer comment C’est correct tu t’es menti J’me suis menti aussi Tout ça c’est du passé Pourtant je reste là accroché Et même si je voyage Je suis toujours à la même page Je sais plus voir la beauté Avec toute la peine que j’ai Mais sûrement que dans un temps S’effacera notre histoire Comme une gloire Qui s’envole des mémoires En attendant le monde tourne fort En attendant j’m’en remets pas encore Je sais plus vers quoi me tourner Les vieux fantômes me hantent Dans la maison abandonnée J’ai le cœur dans’ tourmente J’ai retrouvé une lettre Sortie d’un autre temps Dommage que les mots écrits avant Ne puissent plus rien dire maintenant Et même si je voyage Je suis toujours à la même page Je sais plus voir la beauté Avec toute la peine que j’ai Mais sûrement que dans un temps S’effacera notre histoire Comme une gloire Qui s’envole des mémoires En attendant le monde tourne fort En attendant j’m’en remets pas encore
2.
Entre Gaspé et Val-d’Or Encore me v’là parti pour la gloire Y’a plus d’heure en ce moment Je fais tous les temps Entre moi et maintenant Entre partir ou rester C’est ben clair que l’amour est sans pitié Je veux chanter pour à soir Jusqu’à plus savoir Jusqu’à tout oublier Rêver sans regarder en arrière Rêver quitte à perdre mes repères Je veux qu’on roule et qu’on rock Et que le bon temps me porte encore Entre gagné ou perdu Je m’en fous quand j’ai donné ce que j’ai pu Je veux jouer un moment Sans faire semblant La balle est dans mon camp Rêver sans regarder en arrière Rêver quitte à perdre mes repères Je veux qu’on roule et qu’on rock Et que le bon temps nous porte encore Entre partout et nulle part Encore on est là à fêter fort Y’a plus d’heure en ce moment On fait tous les temps Entre nous et maintenant Rêver sans regarder en arrière Rêver quitte à perdre nos repères Je veux qu’on roule et qu’on rock Et que le bon temps nous porte encore
3.
Reste un bout à faire Avant d’arriver J’me boirais ben une bière Mais faut continuer Et quand les temps sont gris Et que tout me désole Je sors la guit’ et puis La musique me console J’m’en vas sortir du bois T’auras jamais vu ça Je crois très fort en moi Reste un bout à faire Faut s’organiser J’me boirais ben une bière Mais faut se ramasser Et quand les temps sont durs Et que les journées sont folles Ta présence me rassure Ton sourire me console On va sortir du bois T’auras jamais vu ça Je crois très fort en toi
4.
En attendant la caissière Qui se souvient plus du code En attendant le beau-frère Pour des vacances à Cape Cod En attendant à l’urgence Ou ben à’ cour des p’tites créances En attendant l’autobus En attendant d’avoir des muscles En attendant d’entrer à’ fac En attendant après ton fric En attendant su’l bord du fax Ou en attendant le déclic Le temps est long En attendant ton souper Ou ben le slow de fin de soirée En attendant des munitions Ou la fin de la punition En attendant après ta note En attendant après ton café En attendant d’avoir la cote Ou ben donc d’en avoir assez En attendant la tempête Ou une raison pour faire la fête En attendant tes enfants Qui eux attendent la fée des dents En attendant ton diplôme En attendant d’avoir une blonde En attendant devant le micro-ondes En attendant qu’explose la bombe Le temps est long Ça joue au con Encore attendre après ton chien Encore attendre après Langevin Encore attendre l’inspiration Encore attendre la solution Encore attendre dans ton rang Encore attendre tes 18 ans Encore attendre à tout bout d’champ Encore attendre pour faire changement Toujours attendre après l’amour Toujours attendre les beaux jours Toujours attendre un peu la mort Attendre de plus en plus fort Le temps est long Ça joue au con En attendant la conclusion Attends un peu ce sera pas long
5.
Ma douce J’pense qu’on est rendus au bout On a fait le tour de la roue Là y’a plus de solutions Reste juste des questions Ma douce La pluie m’a passé bord en bord Le vent m’a cloué dans le décor Pourtant je continue de penser Que je passerai pas au travers sans toi Pourquoi ce qu’on aime le plus Nous glisse entre les doigts Pourquoi ce qui nous unit Nous sépare à la fois Je suis là à ta porte C’est l’espace qui reste Avant que l’étoile m’emporte Une dernière caresse Ma douce La misère nous éclabousse On s’est perdus depuis une secousse Là y’a plus de solution Reste juste des questions Ma douce Le bonheur c’est un météore Qu’on peut échapper au hasard Pourtant je continue de penser Que je passerai pas au travers sans toi Pourquoi ce qu’on aime le plus Nous glisse entre les doigts Pourquoi ce qui nous unit Nous sépare à la fois Je suis là à ta porte C’est l’espace qui reste Avant que l’étoile m’emporte Une dernière caresse
6.
Quand on aura enfin du temps Et qu’on vivra tranquillement Quand la maison sera payée Qu’y restera plus rien qu’à s’aimer On va s’aimer encore Au travers des doutes Des travers de la route Et de plus en plus fort On va s’aimer encore Au travers des bons coups Au travers des déboires À la vie à la mort On va s’aimer encore Quand nos enfants vont partir Qu’on les aura vus grandir Quand ce sera leur tour de choisir Leur tour de bâtir Quand nos têtes seront blanches Qu’on aura de l’expérience Quand plus personne va nous attendre Qu’y restera plus rien qu’à s’éprendre On va s’aimer encore Au travers des doutes Des travers de la route Et de plus en plus fort On va s’aimer encore Au travers des bons coups Au travers des déboires À la vie à la mort On va s’aimer encore Quand les temps auront changé Qu’on sera complètement démodés Quand toutes les bombes auront sauté Que la paix sera là pour rester Quand sans boussole sans plan On partira au gré du vent Quand on lèvera les voiles Devenus de la poussière d’étoiles On va s’aimer encore Après nos bons coups Après nos déboires Et de plus en plus fort On va s’aimer encore Au bout de nos doutes Au bout de la route Au-delà de la mort
7.
Si t’es l’espace Je suis le temps Les journées passent Du futur au présent Si t’es la route Je suis le vent Les miles s’entassent Sans regarder en avant On s’est retrouvés Sans trop savoir comment Sans trop savoir pourquoi Tu fais partie de moi Si t’es la plage Je suis l’océan Tu me retiens Et tu me rends plus grand Si t’es le rêve Je suis la nuit J’me suis effacé Quand tu t’es évanouie On s’est retrouvés Sans trop savoir comment Sans trop savoir pourquoi Tu fais partie de moi Si tu te perds Si je doute de tout Aussi loin qu’on ira On reviendra toujours à nous Si t’es l’espace Je suis le temps Les années passent Du futur au présent Si t’es ma mémoire Je serai de tes souvenirs Et si t’es l’espoir Je serai l’avenir On s’est retrouvés Sans trop savoir comment Sans trop savoir pourquoi Tu fais partie de moi Tu fais partie de moi
8.
Il me reste plus de foin En fait presque plus rien À part peut-être une chanson Qui traîne là-bas dans le coin En attendant le soleil J’ai ben des choses à faire J’ai ben des choses à dire Pas des paroles en l’air Mon amour Tous les jours J’y pense un peu moins Mon amour C’est à mon tour De retrouver mon chemin La prochaine paye est loin Il me reste presque plus rien À part une couple de souvenirs Et pis la photo que je tiens dans mes mains En attendant le soleil Je continue de croire Je continue de rire J’arrive à pas m’en faire Mon amour Tous les jours J’y pense un peu moins Mon amour C’est à mon tour De retrouver mon chemin
9.
L’amour traînait au coin de la rue Et moi je t’ai reconnue Tu m’as souri j’étais fichu Et puis cette chanson m’est venue Et enfin la neige a fondu Et la peur en moi disparu Le beau temps a repris le dessus Sans l’ombre d’un malentendu Le jour se lève sur nos amours C’est le bonheur facile alentour Et sans trompettes ni détours J’espère qu’on va s’aimer toujours L’amour traînait au coin de la rue Et moi je t’ai reconnue Tu m’as souri et j’ai fondu Depuis notre chanson continue Et quand la neige est revenue À la même bouteille on a bu On s’est collés devant une vue Et les grands froids sont disparus Les saisons passent sur nos amours C’est le bonheur facile alentour Et sans casse-tête ni tambour J’espère qu’on va s’aimer toujours
10.
Entre le lit défait et la table tournante Je tourne en rond je fais ce qui me tente J’ai la mémoire, le momentum Le cœur bat comme un beat de drum Les idées fusent et pis c’est le fun Idées confuses dans l’esprit bum Je cultive des codes incongrus Culture avide de m’as-tu-vu Toujours on cherche à faire la passe Encore on cherche à faire la piasse De feu d’paille en feu d’paille on passe Sans pour autant trouver sa place À vivre d’espoir et d’escompte Souvent je m’enlise et je me trompe Et si mon cœur devenait la sonde Si j’allais à la source au feu qui gronde Avant de tomber dans la lune Et pis que la vie me déplume Avant que je fasse fortune Y’est temps qu’on monte le volume J’ai perdu assez de temps tantôt À court de mimes à court de mots À vivre su’l cul ou rien que sur une fesse À vif de tout et pis du reste J’veux plus me perdre dans le protocole J’veux pas que ma vingtaine s’envole Avant que mon sourire s’étiole Y’est vraiment temps qu’on décolle Entre le lit défait et la table tournante Je tourne en rond je fais ce qui me tente J’ai la mémoire, le momentum Le cœur bat comme un beat de drum
11.
Dans cette époque d’opinions De prise de position Tout le monde est beau Tout le monde est bon Et on relève les défis Et ce malgré les déficits Après on s’attribue des prix On s’en crédite les mérites On évolue, on évalue On accumule le superflu On planifie, on s’accomplit On se compare à nos amis Et l’âme qui courbe l’échine Devant ces jobs assassines Tuant idylles et idées Désirs et destinées Confortable dans le confort Et conforme dans le décor On constate qu’on nous confine On s’en contente puis on rumine Découragé on s’enrage Du trop plein ou du pas d’ouvrage De l’éternelle jeunesse à la page Qui règne sans partage Finalement Encore on court après le temps Encore on cherche le bon sens On finit par manquer de souffle On tombe de haut et ça fait pouf
12.
Ouain l’école est finie Ça fait un bout que je suis lancé C’est pas ce que j’avais prédit C’est pas ce que j’avais pensé Mais je suis resté debout J’ai jamais perdu pied Je suis pas de ceux qui se défilent À la première bordée Aime-moi Serre-moi Ce soir J’vois ben que la vie clenche À mesure que j’avance Les amis s’éparpillent Les souvenirs se distillent C’pas grave on s’arrange On perd pas au change Reste à mes côtés J’suis en amour avec toi Quand on regarde le décor Presque quinze ans plus tard Tous nos rêves rapaillés Me donnent raison de me lever Et pis j’suis resté libre J’ai jamais déchanté J’ai jamais perdu le fil Qui me rattache à toi Prends-moi Éloigne-moi De la mort J’vois ben que la vie clenche À mesure que j’avance Les amis s’éparpillent Les souvenirs se distillent C’pas grave on s’arrange On perd pas au change Reste à mes côtés J’suis en amour avec toi Ouain l’école est finie Ça fait un bout que je suis lancé C’est pas ce que j’avais prédit C’est pas ce que j’avais pensé Mais je suis resté libre J’ai jamais déchanté Je peux dormir tranquille Avec toi à côté
13.
Février 03:03
Février sur des skis Février en traîneau Février en ski-doo Ou la langue sur le poteau Février le hockey Février les pieds gelés Février puis rentrer Frileux et grippés Février par la fenêtre Février la tempête Février vent du nord Février tuque foulard Février pis du blanc Du blanc comme l’an d’avant Avant après pendant Maudit mois malfaisant Je t’aime De temps en temps Février la routine Février compte d’Hydro Février valentine Faut qu’on se garde au chaud Février dans le noir Février de bonne heure Février désespoir Février dans mon cœur Février coupe de rouge Février caribou Février p’tit nez rouge Février un peu saoul Février dans le bouchon Ou dans le clos d’ins cantons Février dépression Février toucher le fond Février pis du blanc Du blanc comme l’an d’avant Avant après pendant Maudit mois malfaisant Je t’aime Mais pas tout le temps Février c’est la fête Février des airs bêtes Février débarrasse Mets donc ça sur la glace P’tit maudit mois qui n’en finit pas Je t’aime au fond quand t’es plus là En attendant du blanc Du blanc comme l’an d’avant Avant après pendant Beau pays malfaisant Je t’aime Mais plus maintenant

credits

released January 9, 2009

Paroles et musique: Vincent Vallières sauf indication contraire
Éditions: Les Éditions Trente arpents

Groupe
Olivier Langevin: guitare électrique et acoustique, piano, chœur
André Papanicolaou: guitare électrique et piano, chœur
Michel-Olivier Gasse: basse, chœur
Simon Blouin: batterie, percussions, chœur
Vincent Vallières: guitare acoustique et électrique
Ghislain-Luc Lavigne: son

Invités
Louis-Jean Cormier: guitare électrique sur Le monde tourne fort
Marie-Pierre Arthur: voix sur L’amour au coin de la rue
Réalisation: Olivier Langevin, Vincent Vallières
Arrangements: Olivier Langevin et le groupe
Prise de son et mixage: Ghislain-Luc Lavigne
Consultation en cours de route: Marc Pérusse
Mastering: Richard G. Benoit, Circus Trick, Toronto
Photos: Valérie Jodoin-Keaton
Conception graphique: Anne Desrosiers
Production: Spectra Musique (www.spectramusique.com)
Production exécutive: François Bissoondoyal avec l’aide de Sonia Cesaratto
Agence de spectacles: L’Équipe Spectra

Le monde tourne fort a été arrangé au local d’Olivier Langevin, à l’hiver
et au printemps 2009. Les chansons ont ensuite été répétées avec le groupe au local de Mes Aïeux (merci et désolé pour le trouble) puis enregistrées et mixées au Studio Piccolo en juin et juillet de la même année.
Et les grands froids sont disparus.

Merci aux membres de mon groupe, à Ghislain-Luc et à Lise de m’avoir soutenu dans la tempête.

Merci aux fans.

Pour Lili-Rose, Théo, Marie et Julie C.
Je vous aime.

license

all rights reserved

tags

about

Vincent Vallières Montreal, Québec

Auteur/compositeur originaire de Sherbrooke.
21 nominations en carrière au Gala de l’ADISQ et trois prix Félix

shows

contact / help

Contact Vincent Vallières

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Report this album or account

If you like Vincent Vallières, you may also like: